Histoire - Lacrimedamore

Vai ai contenuti
Contatti e links > traduzioni > Larmes d' Amour

                      LARMES D'AMOUR

(trad. by Christian)                                              







Le 21 mars de 1953 fut célébré à Syracuse le mariage de deux simples créatures: Angelo Iannuso et Antonina Giusto.
Les deux jeunes époux reçurent, parmi tant de dons, un tableautin en plâtre, représentant le cœur immaculé de Notre-dame des sept douleurs.
Le tableautin fut placé au chevet du lit conjugal.
La jeune épouse, à peine enceinte, tomba malade de toxicose gravidique, l’oïdie gestes. Malgré qu’elle fut conseillée par nombreuse personnes à se libérer de l’enfant quelle portait dans son sein, la jeune femme adressa à sa Madonnine une simple prière: "Fais-moi seulement grâce de voir naître mon enfant, puis fais de moi selon la volonté du Père"
Le matin du 29 Août de 1953, Après s’être remise d’un de tant de malheurs qui, à cause de sa maladie, momentanément lui privait de la vue, regardant en direction de l’humble chevet offert à l’occasion de leur mariage par sa belle-soeur, Madame Iannuso nota subitement, avec grande émotion et stupeur, que des yeux jaillissaient les larmes.





 Une multitude de personnes coururent aussitôt pour voir la "Marunnuzza de la jeune mariée" qui pleurait et qui versa les larmes pendant 3 jours suivants; entre-temps, pour une question d’ordre public, le tableautin fut placé hors de la casa pour donner la possibilité à tous de voir par eux-mêmes  cet événement si extraordinaire.
Le jour du 1 septembre, quatrième jour de la lacrymation, ce liquide jaillissant du tableautin, fut analysé par une commission, venue à la maison des Iannuso pour prélever quelques échantillons des larmes du tableautin.
C’est fut juste après le prélèvement, d’environ trente goûtes, que ce tableautin en plâtre arrêta brusquement de pleurer, comme pour vouloir donner un signe...  La Madonnine de Syracuse avait parlé "avec les yeux" devant tout le monde....
Les larmes analysées, comparées avec celles prélevées sur un enfant, résultèrent être chimiquement identiques à celles humaines.
Mais en plus la composition chimique du liquide, montra trace de protéine et urates, hors mis l'absence des composants propres du plâtre et des colorants.
Le tableautin de la Madonnine de Syracuse fut transféré, les jours suivants,  près de la pace Euripide d’où surgit le premier sanctuaire de la Vierge aux Larmes.

En 1968 le tableautin fut transporté dans le premier vrai et propre Sanctuaire de la Vierge aux Larmes, aujourd’hui crypte de la Basilique.
En 1994, en novembre, Jean Paul II inaugura le temple supérieur et le tableautin, il y fut placé et couronné par le Cardinal De Giorgi - en occasion du 50° anniversaire de la lacrymation -  il semble "parler"  à tous les pèlerins avec les mêmes yeux qui parlèrent au monde en 1953!


Torna ai contenuti